Démangeaisons et fourmis...

Publié le par Pascal

Ce matin, j’avais pour mission de laisser tous mes crabes au placard. Hop ! Fermés à double-tour. Oui, aujourd’hui, c’était le PETScann… J’aimerais pouvoir vous épargner les explications techniques, mais c’est important pour la suite. Comme vous le savez, les cellules tumorales ont un fort métabolisme, elles consomment beaucoup d’énergie. Le but est alors de leur envoyer du sucre, ainsi qu’un produit radioactif (donc visible par la machine) qui se fixe sur ce sucre. Ainsi, on peut voir où exactement ces bébés crabes se cachent. Soit, mais le souci, c’est que ce ne sont pas les seules cellules à consommer beaucoup d’énergie : les muscles en action, le cerveau… D’où l’interdiction formelle pendant l’heure qudure l’injection de bouger le moindre petit doigt. On vous enferme dans une petite cellule, un petit box, on baisse la lumière, afin de faire travailler le moins possible votre cervelle.

 

C’est là qu’apparaît la démangeaison. Vous savez, la petite démangeaison sur le côté de la tête que vous balayez habituellement d’un revers de main. Sauf que là, le revers de main, il reste une simple idée. Ben oui, pas le droit de bouger, ça inclue pas le droit de se gratter. Alors vous vous dites tant pis. Elle disparaîtra, cette petite démangeaison de rien du tout. Sauf qu’en vous disant cela, en y pensant, vous provoquez l’effet contraire. Eh oui, une démangeaison avec les mains liées, ce n’est pas anodin. Vous vous en apercevez rapidement. Avant même que vous vous en soyez rendu compte, elle a pollué, parasité, toutes vos autres pensées. Votre surmoi résiste. « Non, je ne me gratterai pas. » Mais pour combien de temps… C’est fou, je vous parle depuis dix lignes d’une petite démangeaison et vous êtes encore entrain de lire… Vous n’avez vraiment rien d’autre à faire… Toujours est-il que le mal se répand. Vous savez, ça me fait penser à cette torture japonaise : on faisait tomber régulièrement une goutte d’eau sur le front du torturé… Apparemment, au bout d’un certain temps, cela lui devenait insupportable.

 

Une heure plus tard, l’injection est terminée. Il est temps de passer dans le tube. Certains y verront un symbole phallique, voire érotique… Pour moi, c’est simplement carcasse qui est glissée dans un tube. 1/2h, c’est long. Surtout avec les bras tendus derrière la tête. Essayez, vous verrez : au bout de 5 minutes, il n’y a déjà plus de sang dans les bras, et 5 minutes plus tard, ce sont les fourmis qui vous envahissent. Il vous reste donc 20 min à passer en tête-à-tête avec une paroi blanche avec des fourmis plein les bras. D’ailleurs, au bout de 20 min, cette paroi blanche vous apparaît d’une complexité déconcertante. Le petit point noir à gauche, la petite bosse en haut à droite, la petite vis plantée au milieu… A côté de ça, le Carré Blanc sur Fond Blanc de Malevitch est d’un commun…

 

Enfin je suis libre. Entre temps, on m’a débranché. Le temps de se chercher un croissant pur beurre (vous savez, le croustillant qui vous rend les mains toutes grasses), on me donne le feu vert pour partir. Je ne résiste pas à l’envie de faire encore un petit saut dans « mon » service. « Salut Pascal ! Ça va aujourd’hui ? » Une simple phrase lancée par l’une des secrétaires, et une infirmière un peu plus loin, et un grand réconfort commence à me couler dans les veines, et me fait chaud dans tout le corps. C’est fou comme un simple mot, LE mot qui vous montre que vous n’êtes pas simplement le dossier XK 556114 A PAS, peut rassurer… Oui, ça va… Je suis serein…

 

En rentrant, je me suis aperçu que le placard où j’avais enfermé les crabes était entrouvert. LES SALAUDS ! Ils s’étaient échappés et s’étaient glissés dans ma veste avant que je parte… Malins comme ils sont, ils ont bien du réussir à arriver jusqu’au tube en même temps que moi… Pourvu que j’en aie perdu quelques-uns uns en chemin…

Publié dans Mon cancer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ben aka Marmay 23/03/2006 17:31

Scalp, mon p'tit père,Je m'inquiète pour toi. Encore mon côté voyeur qui ressort.Bordel, je pensais pas que c'était aussi lourd le traitement... Que tu écrives un bouquin (ce que je désapprouve finalement, l'immédiateté de l'écriture sur blog, sa non-continuité te vont bien, un livre nuirait à ta spontanéité à mon avis) ou non, t'auras réussi ta mission: Nous faire prendre conscience...Ca n'arrive qu'aux autres, qu'il disait...Bises.

Pascal 23/03/2006 18:40

Je suis assez d'accord avec toi pour ce qui est du bouquin. C'est pour ca que je trouve que le formqt blog est approprié.
Tu sais que ca me touche ce que tu dis?
Bonne journée
Pascalou

estel 23/03/2006 13:54

J'aime bien ta façon d'écrire, de raconter ton quotidien en y mettant une touche d'humour pour "alléger" un peu tout ça, tout en montrant bien par où tu passes.

Pascal 23/03/2006 18:38

J'en suis ravi ;-)
Pascal

Agathe 23/03/2006 11:19

Comment ne pas s'en sortir avec ce caractère bien trempé et ce moral d'acier que tu revendiques.... Un seul mot: bravo.
Et comme on doit te le dire très souvent, je suis très admirative, de cette volonté, de ce boulot, du courage qu'il faut, de ta manière de retranscrire tout ça, bref je suis tombée par hasard sur ton blog et ça doit faire 2 bonnes heures que je navigue dessus.....................................................
Je ne voudrais pas en faire trop, je ne sais trop quoi dire, mais reste comme tu es et ne baisse pas les bras, les beaux jours reviendront vite!
Plein de bises et de pensées des Alpes du sud où je contemple la neige....

Pascal 23/03/2006 11:25

Les Alpes du sud, c'est superbe.........
Merci pour tes encouragement et bonne lecture!
Pascal

jeanyves 23/03/2006 10:48

moi j'attends simplement que tu annonces tes resultats mais comme tu as l'air d'un bon élève...je suis confiant bises

Pascal 23/03/2006 11:11

Et j'avais sacrément bien appris mes leçons, en plus. Alors hein, franchement, j'espère que je ne vais pas me faire saquer!

hysatis 23/03/2006 10:19

pascal,
j'ai pris le lien chez flo,..je suis dejà venue lire quelques uns de tes articles....n'ayant pas trouvé les mots pour te laisser un com..aujourd'hui j'ose.....ton blog ,tes ecrits sont teintés d'humour et même quand tu ne vas pas trés bien .....Bravo à toi!!!!
Continue à nous faire part de tes ecrits,de tes ressentis..je reviendrais promis......bisousss hysatis...
 
 

Pascal 23/03/2006 11:10

Timide? C'est bien d'oser ;-)
Merci pour tes encouragements.
Pascal