Plaisir intense...

Publié le par Pascal

Nous y voilà! Je ne sais pas si vous avez essayé d’accéder au blog ce week-end, mais c’était impossible. Eh oui, une petite panne courant chez un hébergeur, et ce sont des milliers de pages web qui étaient inaccessibles.

Bref, de toutes façon, vous n’avez pas qu’à passer votre temps devant le net. Sortez vous aérer l’esprit, au lieu de rester plantés devant un écran froid et impersonnel toute la journée. Tiens d’ailleurs, qu’est-ce que vous avez fait ?

Ah, avant que je n’oublie, une petite chose… NE ME PARLEZ PLUS DE CPE EUUUUUUUUUHHHHHH !!!! J’en ai eu mon compte ce week-end pour toute ma vie. Trois fois le même débat avec des gens différents, en français, allemand, anglais…STOP ! Ceci dit, juste une chose, nous perdons en ce moment beaucoup de crédit aux yeux des européens et autres. Je dirais même qu’on les fait bien marrer. La parenthèse est refermée.

J’ai vécu hier après-midi un bonheur très intense. Hausse de température, soleil. J’entends mon gentil VTT crier du fond de la cave « EH OH M’OUBLIE PAS !! » Le pauvre, j’ai résisté, résisté, mais j’ai eu vraiment trop pitié. Résultat, un beau petit tour avec mon GCMC (gentil-colocataire-merci-coloc), 37 km de plaisir. Ça vous dit un roman-photo ?

 
(Attention, certaines scènes qui suivent peuvent choquer la sensibilité des plus jeunes.)

Après un bon petit plat bien riche, et une sieste digestive, me voilà tout guilleret devant mon appartement. Un peu tendu, c’est la première fois que je tente un effort depuis deux mois (tentative qui s’était terminée par 40 de fièvre…)
On s’élève d’abord tranquillement dans la ville, puis dans la forêt.
Oui, le cyclisme a des effets pervers sur la santé mentale de ses pratiquants, surtout en grosse situation de manque.
Toujours dans la forêt, on arrive à la neige. Ça devient technique…
Hop, premier sommet, (l’Uetliberg, pour ceux qui ont lu les premiers articles.)
Vous croyez que si je postule comme « premier vttiste cancéreux au sommet de l’Uetliberg » j’entre dans le guiness des records ?
Je me suis dit à ce moment là que j’étais un sacré privilégié. Vivre dans une si belle ville, et avoir une maladie qui me permet tout de même d’avoir ces petits moments de bonheur…

Une fois sur cette crête, s’ensuit une superbe piste en balcon, avec d’un côté le lac de Zürich, de l’autre les Alpes. 15 km de pur plaisir.
Hop, pause photo pour prendre le GCMC.
Au bout de ces 15 km, il est temps de redescendre, pour revenir ensuite sur la ville. Un grand moment de rigolade, il reste encore pas mal de neige et de glace !!

Parfois je me rate un peu, alors je pars faire le sanglier dans les buissons… Oups !
Le retour se fait tranquillement… Vraiment, j’ai du mal à décrire la sensation que j’ai pu avoir lorsque j’ai vu que j’étais capable de refaire quelque chose qui me plait vraiment. J’ai pu pleinement profiter de ce beau soleil de printemps. J'ai oublié pendant un temps que mercredi, je reprends mon cocktail explosif. Une frustration tout de même, j’aurais aimé partager ce moment privilégié avec tous les gens que j’aime. Enfin, j’avais déjà mon GCMC !


Et comme vous avez lu jusque là, je vous offre un petit bonus… Tiens, vous avez vu, j’ai encore du poil aux pattes !

Publié dans Mon cancer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cécile 23/10/2006 14:41

je suis tombé sur ton blog par hasard et je n'ai pu m'empêcher de le parcourir car ton courage et ta détermination mon vraiment étonner et m'on rappelé une foi de plus que parfois dans la vie on se plaint pr un oui pr un non dans ces moments la on devrait penser aux gens comme toi qui malgré tout gardent le moral. Je n'ai qu'une chose a te dire bravo et continue comme sa bonne chance pr la suite.

Stéphane 14/04/2006 00:02

bon ben je vois qu' après plusieurs chimios tu es toujours capable de rouler, donc si en passant sur bezak tu veux venir rouler avec moi, pas de problèmes. Enfin si, un petit problème, je sais pas si je suis capable de tenir plus de trente cinq bornes.

claire 31/03/2006 09:29

pascalou
bravo, c'est super comme toi j'ai fait quelques km cela fait du bien a la tête, je te fais un gros bisous a+ claire

Pascal 31/03/2006 21:17

Enormement de bien a la tete, ca c'est sur...

Danet 30/03/2006 16:38

Alors la chapeau ! Jamais je n'oserai faire du vélo sur la neige, et tu as le toupet de dire que c'est facile, je suis scotchée, dès que j'ai 2 cm de boue grasse sous mes godillots, je crie au secours ! Je rigole. Mille bisous Mamie Danet.

Pascal 31/03/2006 21:17

J'ai aussi quelques années en moins :P
 
Quoi, l'effronté?

nathalie 29/03/2006 21:37

merci pour ton site les photos sont genials!!
bisou a toi

Pascal 30/03/2006 09:20

Tu begayes?