Charte du patient hospitalisé

Publié le par Pascal

Armoni, infirmière-psy qui vient parfois poster sur le blog, souhaiterait que je fasse passer la Charte de la Personne Hospitalisée.



Voilà, c’est maintenant chose faite. Et ca me permet de parler un peu de mon vécu par rapport à cette charte. J’aimerais réagir par rapport à l’article 5. Voila ce qui s’est passé.

Fin novembre, tous mes examens complémentaires sont faits, l’autoconservation de cellules reproductrice aussi, bref, il ne reste plus qu’à me donner mon protocole et c’est parti! Le mardi, mon cas doit être discuté, mon protocole choisi, pour le début de chimio le lundi suivant. Mercredi, je téléphone: “vous connaitrez votre protocole au début de votre chimio.” Heu… Bon, soit…

La veille de la chimio, coup de téléphone. “On ne peut pas vous prendre lundi, pas de place.” Ok, repoussé au jeudi…

Jeudi matin, je me présente, croyant que j’allais commencer ma chimio. J’arrive dans le service. On me donne mon lit, je m’installe. L’interne passé. “Bonjour, vous êtes là pour des examens complémentaires?” Alors je veux bien qu’elle ait eu une mauvaise nuit de garde, mais jeter un rapide coup d’oeil dans mon dossier aurait du, je pense, lui permettre de tomber sur mon scan, mon petscann, etc… Se rendant compte de sa boulette, elle s’excuse…

Les aiguilles de l’horloge tournent, tournent, tournent…

Heu… Je n’étais pas là pour avoir ma première chimio normalement? Je suis là, dans ma chambre, ne sachant même pas en quoi va consister mon traitement, ni combien de temps il va durer, et le temps passe…

Un médecin arrive. “Bonjour, nous aimerions vous proposer de participer à une étude.” HEIN?! Heu… Les cocos, je suis la pour commencer une chimio, et vous me sortez une étude du GELA de votre chapeau? En l’occurrence, elle aurait consisté à choisir au hasard mon protocole parmi deux possibilité afin d’étudier les avantages/désavantages, de l’un des deux, nouveau, par rapport à l’autre…

Je crois qu’il y a d’autres manières de demander cela, que le (théoriquement) premier jour de ma chimio… Je dis théoriquement car au final, j’ai dit non, et ma chimio a commence seulement le lendemain. Le bilan? Un coup de colère pour moi, 24h d’hôpital pour la sécu pour des queues… Alors qu’il me semble que l’on aurait pu me présenter cette étude depuis plusieurs jours déjà, que je puisse lire le dossier au calme chez moi. Au contraire, là, on me l’a donné dans mon lit d’hôpital, alors que j’étais déjà anxieux à cause du début du traitement. Avec le recul, je me demande parfois si les médecins n’ont pas essayé de profiter de ma situation de faiblesse pour me faire signer plus facilement… En effet, déjà faible psychologiquement à ce moment là, j’avais en plus honte de vouloir refuser cette étude, alors que j’allais bénéficier des avancées de la médecine, elles-mêmes dues à de telles études… Toujours est-il que j’en ai voulu pendant un moment aux médecins de m’avoir présenté la chose comme cela…

Publié dans Maladie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cat 22/06/2006 08:37

et puis le sentiment de culpabilité, de refuser un truc qui pourrait en aider d'autres !!!
comme je peux te comprendre !!
 
gros bisous Pascal

Pascal 22/06/2006 09:31

C'est ce qui m'a posé le plus gros problème.

Armoni 21/06/2006 17:18

Merci Pascal pour cette publication qui me semblait importante à lire, la personne hospitalisée a des droits que souvent elle ignore. Ca n\\\'a pas l\\\'air d\\\'intéresser grand monde... c\\\'est dommage, retire-la si tu veux. Je suis vraiment désolée pour ce que tu as vécu au début de ta maladie, je pense que le "cadre infirmier" du service a une part de responsabilité... sa place et son rôle au sein de l\\\'équipe soignante sont très importants, il doit assurer !! Bisous Pascalou et merci encore. Armoni.

claire 21/06/2006 17:04

bonjour pascalou
c'est sur faire de telles propositions ,un jour de  première chimio c'est pas  le top !!! et j'aurai certainement réagi comme toi, ils auraient pu en parler bien avant , mais certains docteurs sont peu locasse , il faut aller chercher les explications de nos maux bien loin et on a pas toujours de réponse !!! moi on me propose un traitement par laser c'est nouveaux mais ,je n'ai pas encore eu d'explications et je sais rien sur cette thecnique donc je verrai le moment venu en espérant que les explications viendront avant  et pas au premier essai ? a+ bises claire