Reconstruction

Publié le par Pascal

Un mois et une semaine sont passés depuis la dernière chimio. Je continue ce que j’appellerai ma phase de reconstruction. Reconstruction physique, reconstruction psychique, reconstruction de mon quotidien, détruits en partie par ces mois de traitement. Cependant la maladie reste omniprésente dans mes pensées, tout comme les événements de janvier. Mais je crois que je m’y habitue.

Reconstruction du quotidien. Je suis entré maintenant de pleins pieds dans la rédaction de mon mémoire. J’espère pouvoir terminer les études dans quelques mois. Mon superviseur ne me laisse pas de répit, et m’a dès la reprise plongé dans le bain. Avec le recul, il semble que cela a été une très bonne option. Pas le temps de tergiverser. Si le corps suit, je conseille vraiment de recommencer rapidement et à un rythme normal. Certes, les premiers temps peuvent être difficiles car vous pouvez être regardé comme une bête curieuse. Ce qui n’a pas été mon cas, ayant toujours gardé un pied dans mon labo entre les chimios. Mais Babas par exemple semblait dire que l’ambiance lors de sa reprise du travail était étrange.

Reconstruction physique. J’ai eu la chance de retrouver progressivement une certaine forme physique avant la fin du traitement, à partir du mois d’avril. Je suis donc arrivé dans l’après-chimio sans être trop détruit. Depuis, je fais bien sûr très régulièrement du sport, en surveillant notamment mon cœur à l’aide d’un cardio. Attention à ne pas monter au-dessus de sa zone trop longtemps, ça peut endommager le matos ! Je me souviens de Babas racontant qu’il avait eu soif d’effort physique après la fin de son traitement. Je comprends maintenant ce qu’il voulait dire. Je ne saurais expliquer pourquoi. Est-ce la sensation du corps qui semble fonctionner à nouveau normalement ? Le goût de la performance ? La recherche d’une souffrance à laquelle on s’était habitué, et qui avait tout à coup disparu avec la fin du traitement ? Je ne sais pas. Docteur, pouvez pas m’expliquer ? Toujours est-il que je me sens de mieux en mieux, de plus en plus tolérant à l’effort physique. Plus d’essoufflement après trois marches d’escalier, un cœur moins rapide au repos. Et puis j’ai regrossi, je re-remplis mes pantalons et je gagne un cran de ceinture (mais qu’est-ce qu’on s’en fout !). Enfin, les cheveux repoussent, ainsi que les sourcils, poils de jambe et autres poils pubiens… Bref, je reprends petit à petit une allure normale, je vois de moins en moins un malade lorsque je me regarde dans la glace. Tout cela participe en même temps à ce que j’appelle la reconstruction psychique. Les pros diraient sûrement que je me réapproprie mon corps ou quelque chose de ce genre…

Dans le même registre, j’ai pu me tester ce week-end sur une première course de VTT. Le bilan physique est plus que positif, puisque j’ai pu la terminer d’une part, et dans un temps honorable d’autre part. Et puis c’était l’occasion de découvrir une nouvelle région, le massif du Sancy. A ce propos, Marguerite vous salue bien, et notamment tous les malades qui galèrent en ce moment.



Ces longs efforts sont aussi pour moi un moment de réflexion. Je pense souvent aux malades que j’ai pu croisé. Je repense souvent à Charlotte, dont la vie a basculé au même moment que la mienne, en septembre 2005. Charlotte qui a attendu une greffe de cellules souches qui n’est jamais arrivée et qui est partie au printemps dernier. Guillaume qui s’en sort comme en chef dans ses chimios. Maxime le fils de Patricia qui devrait bientôt ou a du se faire greffer, si mes infos sont bonnes. Claire, Superlolo qui viennent souvent poster un petit commentaire. Anne qui a posté quelques fois lorsqu’elle en avait encore la force. Et tous les autres dont je n’ai pas les noms en tête qui se décarcassent comme ils peuvent de cette galère…



 

 

Publié dans Mon cancer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patricia 31/08/2006 19:39

quel plaisir de te relire à nouveau pascal ! je pense très souvent à toi et suis très contente que tu ailles de mieux en mieux. je reprends très souvent ta phrase, ce n'est pas du courage qu'il faut mais de l'entêtement pour vaincre la maladie et je t'assure que tous les jours je le dis !!merci de m'avoir appris ça ! je t'assure que mon fils maxime est très têtu et on va l'avoir ce crabe !
lpour la greffe on attend le feu vert des USA pour entrer en unité stérile , il ne faut plus que ça traine de trop de peur que le crabe se réveille, c'est prévu, après maints rebondissements pour mi sept.
je te souhaite pleins de bonnes choses   et t'envoie pleins de bisous de notre haut doubs.
quand tu veux tu viens faire du vélo ds mon coin , c'est pas mal non plus tu sais !!!
a bientot j'espère
patricia2,
 

:0075:Danet:0075: 30/08/2006 10:05

Bravo et re-bravo mon petit.Mamie Danet, heureuse de te voir retrouver la forme.Gros bisous.

jak 29/08/2006 21:44

Salut Pascal
Le croirais tu le 22 Sept je passe un Scanne rpour voir si moi aussi j ai pas un Lymphome, ce serait le comble!!!!(les seropo ayant 200-ou 600 selon mon consultant- fois plus de chance d en avoir)
Si cela est le cas j imagine que ca ne me fera pas courber le dos de trop cela dit
Bien a toi

Pascal 30/08/2006 08:35

Je te mail.

cancrelune 29/08/2006 21:09

t'es certain qu'il n'y avait pas d'EPO dans tes chimios? Ho, pardon! Mais tu m'épates
bravo
Cancrelune

Pascal 30/08/2006 08:34

Promis pas d'EPO. Par contre des corticoïdes mais je suis incapable de dire quelle est la durée de leurs effets (heures, jours, mois...)

mamily 29/08/2006 20:51

Si j'ai pleuré la 1ère fois où j'ai lu votre blog, aujourd'hui je pleure d'émotion : comme je suis heureuse (pas plus que vous ...) de vous savoir requinquer, mais avec la niaque, l'humour, malgré l'atrocité et la dureté de ce que vous venez de vivre, je me disais ce n'est pas possible qu'il ne s'en sorte pas, s'accrocher, faire du vélo après certaines chimio, vous êtes un exemple de courage pour tous les autres, malades ou non. Merci de cette leçon, je vous embrasse très tendrement (je suis grand'mère de 64 ans ..) et j'espère que vous continuerez à nous donner des nouvelles qui aideront ceux qui luttent en ce moment.
Et que la vie roule comme les km avalés dans ces supers paysages et un bisou de la Marguerite ça vaut la peine ! 

Pascal 30/08/2006 08:34

Pour l'instant la vie roule.