Anniversaire de non-chimio

Publié le par Pascal

Pour fêter mes deux mois de non-chimio (eh oui!Le 18 juillet, je reposais pour la dernière fois sur mon lit d’hôpital) je m’étais inscrit à une course VTT (mais comme c’est original !) Bilan, pas mal de kilomètres, dans un brouillard à couper au couteau, et un bon classement.

Je me suis aperçu d’une chose : depuis la fin de ma maladie, je ne réagis plus de la même manière à la souffrance physique. C’est très étonnant à vivre! Lorsque je commence a vraiment fatiguer, à avoir mal aux jambes, bref, lorsque je souffre, il se passe un déclic et je ressens encore plus de motivation. Je me suis même surpris a parler à vois haute dans ces instants étranges : « tu as de la chance d’être là, tu as croisé des gens qui sont encore à traîner leur potence dans les couloirs de l’hôpital. Toi tu as une chance énorme. » Et clique ! Le miracle s’opère et je redouble de motivation… Je crois qu’un malade, confronté à un traitement long et physiquement… disons… prenant… apprend par la force des choses à supporter la souffrance. La souffrance. Notion qui, il me semble, nous avons, pour un grand nombre, tendance à oublier dans notre société riche et protégée… Pour cela, j’aime recevoir une petite piqûre de rappel lors de mes pratiques sportives.

Bien sûr, on pourrait penser qu’il ne faudrait pas virer dans l’extrême inverse. C’est sûr, et pour l’instant, je n’ai pas eu l’impression d’avoir tiré plus que je ne pouvais encaisser. Pendant ces huit mois de chimio, je pense avoir amélioré mon écoute de mon corps, et lorsque ça ne va pas, je me calme.

Il clair que si je regarde autour de moi, j’ai sûrement mieux récupéré que la moyenne des personnes passées en chimiothérapie. Mais pourquoi ? Un ami médecin m’expliquait qu’un corps en bonne santé récupère bien plus vite de gros pépins (grosses opérations, etc…) Ainsi, le fait que je sois arrivé au début de ma chimio en parfaite santé (oui, c’est paradoxal, on m’annonçait que j’étais atteint d’un cancer, et pourtant, je ne m’étais jamais senti aussi bien !) Par exemple (oui je sais, j’en reviens toujours à cette question) un fumeur, qui sera apparemment en bonne santé, récupèrera probablement moins bien après un gros pépin (pas nécessairement en rapport avec son tabagisme). L’autre facteur qui, à mon avis, a favorisé ma remise en forme post-chimio, concerne l’hygiène de vie à laquelle je me suis habitué. Attention, pas question de verser dans l’extrémisme, ce n’est pas vraiment mon genre (adepte d’Épicure & co.). Non, lorsque je parle d’hygiène de vie, ce sont des choses très simple mais qui ont une grande influence sur le bien-être. La première, peut-être la plus importante, concerne le sommeil, régulier et suffisant. La nourriture, du sport régulier, pas trop d’alcool. Toutes ces petites choses qui font que le corps, et donc l’esprit, s’épanouissent beaucoup mieux…

Publié dans Mon cancer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mireille 30/09/2006 00:13

Bonjour,Heureuse que tu aies surmonté cette épreuve.Et oui : le corps est une précieuse "machine" qu'il faut entretenir et dont il faut savoir reconnaitre les baisses de régime.Le sommeil répare bien des choses.Bonne continuationMireille

cat 21/09/2006 08:36

tu as raison ... et puis il faut aussi savoir ne pas s'écouter ... Je suis contente pour toi ...
 

Eryn 19/09/2006 10:31

Ton témoignage au sujet de la gestion de la douleur et le lien évident réccupération / hygiène de vie, me rappelle une amie : hélas décédée maintenant, elle a vécu de "belles années" avec le sida, en ayant radicalement changé son style de vie. Déjà sportive, elle a alors uitté la ville polluée pour s'installer en Bretagne. Marches, repas équilibrés et réguliers, stress réduit au minimum, sommeil en rapport... Les médecins étaient très optimistes, mais  un accident vasculaire l'a emportée, le truc imprévisible !
Heu je voulais pas casser l'ambiance, je te souhaite encore plein de douces souffrances sportives :)

claire 19/09/2006 10:29

pascalou
quelle energie!! je me reconnais beaucoup en toi , je suis aussi une battante et comme toi je pense que d'avoir une vie saine aide , je randonne un peu ,je fais aussi du vtt  tous les we et j'essaye de me nourrir le plus sainement possible!! la difference avec toi c'est mon age mais je me bouste , et moi il me reste encore 14 jours de chimio mais je tiens le bon bout!!! j'ai un bon moral et c'est vrai aussi on voit la vie autrement et elle est belle la vie! bravo pascalou et continue comme ça tu es super!!!

:0075:Danet:0075: 19/09/2006 10:11

Bonjour,Ah, heureuse d'avoir de tes nouvelles !Tu es formidable d'énergie, tu nous donnes à tous une leçon de vie, et je t'admire énormément.Figure toi que je me suis cassé le petit orteil, pour une randonneuse c'est malin !Je pars quand même jeudi dans le Jura pour une semaine de ....randonnée !On verra.Comme je suis en bonne santé, je vais récupérer vite.Gros bisous de Mamie Danet.